Schmitronic

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un flipper Gottlieb Royal Flush (1976)

Une machine connue, vendue à 12.000 exemplaires. Le thème est attrayant comme son nom l'indique : le Poker ! Le plateau est clair, en son centre se trouvent 10 cibles tombantes, allant du 10 à l'as et permettant de faire une ou deux Paires de Rois et Valets, un Brelan de Dames et une Quinte Flush Royale (As Roi Dame Valet Dix de la même couleur).

La machine ne sait plus jouer au Poker

La machine fonctionne grosso modo et semble en bon état. Mais bien vite je vois que la machine ne fait pas toujours le reset, elle démarre toujours en 2 joueurs (!), les configurations de Poker ne marquent pas, les cibles derrière les cartes abattues ne réagissent pas, les 3 cibles de Jokers non plus, un fois la bille sortie le moteur n'arrête plus de tourner et la bille ne revient plus, les 10 points ne marquent pas, le Special ne s'affiche pas, … bref ce n'est pas si brillant que cela. Même l'interrupteur d'allumage va lâcher ! Et bien sûr aucune prise de terre, juste une fiche et un fil de lampe de chevet ! Ah non, dans la porte, je trouve un fil de terre vissé à tôle de la porte ! Mais jusqu'où va-t-il puisqu'il n'y a pas de terre sur la fiche 240V ? J'arrive à la fiche du câblage de porte sur le fond de caisse et là grosse surprise, le fil arrive mais il n'y a aucun fil de l'autre côté ! Cools, les électriciens de chez Gottlieb ! J'installe un fil qui ira jusqu'à la fiche d'alimentation, après 40 ans la porte est enfin mise à la terre !

Gottlieb Royal Flush Gottlieb Royal Flush
Le fil de terre dans la porte et son arrivée nulle part sur la fiche ! N'importe quoi !

Après sécurisation du câble d'alimentation, de la terre et un nouvel interrupteur, je m'attaque au reset. Comme j'ai déjà vu quelques Gottlieb de cette génération, je bascule le player unit du fronton, nettoie le dernier contact qui indique la position 0 au moteur principal (P5 sur les plans), remonte le player unit, et c'est parti, le reset se fait correctement ! Oui, c'est sans doute cela l'expérience. La prochaine fois, je nettoie ce contact avant même d'allumer la machine ! Malgré tout, lors du reset, un compteur du 2ème joueur ne bouge pas. C'est finalement un fil dans le connecteur des compteurs de joueur qui ne tient plus, problème totalement invisible.

Il manque une lame du carillon, je remets bêtement le plongeur dans la bobine, et lors de la première note, le plongeur a fait un fameux bond en sautant hors de la bobine sans trouver de lame à faire sonner ! Il vaut mieux ne pas être en face. Je passe sur le décrassage habituel des sockets de lampes, de contacts, de lames déréglées et de réglages de bobines.

Les grosses cibles rectangulaires derrière les cibles des cartes ne fonctionnent pas. Il me faudra un certain temps pour trouver le problème : les 2 fils ont été usés et ont finalement cassés à cause du frottement de la grande barre de reset de la banque de relais ! Au passage, je découvre un cosse cassée sur un relais de cette banque, heureusement, car il est parfois complexe de diagnostiquer les pannes.

Gottlieb Royal Flush Gottlieb Royal Flush Gottlieb Royal Flush
A gauche, l'usure suite aux mouvements de la barre de reset a cassé 2 fils, l'usure était invisible
Au milieu le fil qui ne tenait plus dans la broche
A droite, une lame qui ne devait plus faire beaucoup de contacts !

Les séquences du jeu de Poker ne s'affichent pas non plus, mais quelques resoudures de fils et nettoyage de contacts plus tard, tout rentre dans l'ordre. La machine commence à fonctionner correctement, mais je remarque un détail étrange, il démarre toujours en 2 joueurs ! Je me dis que c'est un petit réglage, mais il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ...

Gottlieb Royal Flush
Un bel alignement de cartes

Assis entre deux chaises

Le coin unit, comme son nom ne l'indique pas, détermine le nombre de joueurs pour la partie. Il a 4 positions 1, 2, 3 et 4. Lors du reset, je vois bien que la bobine de reset laisse retomber d'un coup l'unité en position minimale c'est à dire 1, mais immédiatement après, la bobine d'ajout de joueur reçoit une impulsion et l'unité avance en position 2, donc la machine est toujours en position 2 joueurs ! Sur internet j'apprends qu'il existe 2 modèles d'unités, une à 4 positions et une à 5 positions. Celle à 4 positions possède un contact de fin de course sur le côté, le modèle à 5 positions a 2 contacts. L'unité installée n'a bien qu'un seul contact, donc il bien à 4 positions, et c'est bien le modèle conforme au Royal Flush. Or le fonctionnement d'un modèle à 5 positions prévoit un reset en position 0 suivi d'une impulsion qui monte et place l'unité en position 1. Conclusion : le fonctionnement électrique ne correspond pas à la mécanique installée ! Toutes les soudures ont l'air d'origine, donc je dois déduire qu'à l'usine l'unité normale a été montée, mais qu'elle a été câblée avec l'impulsion excédentaire et donc que cela fait 40 ans que la machine donne 2 joueurs avec une pièce !

Gottlieb Royal Flush Gottlieb Royal Flush
A gauche butée positionnée pour 4 positions, à droite butée corrigée pour 5 positions, on voit bien l'alvéole

Persévérant de nature, je me rends compte que changer la logique électrique va être complexe, je préfère démonter l'unité et essayer de déplacer la butée de fin de course afin de permettre une position 0. La butée est sur une plaquette qui peux tourner autour de l'axe principal et maintenue par un écrou sur une grosse rondelle. Je le démonte et découvre avec plaisir que derrière la rondelle il y a une rainure qui permet de régler la butée pour que l'unité fonctionne en 3, 4 ou 5 positions ! Bingo ! La machine fonctionne nickel une fois en 5 positions. Les traces de poussière et de graisse me confirme que l'unité est en 4 positions depuis 40 ans, ce qui confirme bien une erreur de réglage en usine ! Incroyable qu'aucun patron n'est jamais fait corriger cette erreur par le technicien de maintenance !

Gottlieb Royal Flush Gottlieb Royal Flush

Bien, bien, la machine fonctionne, je joue quelques billes et un truc m'agace : à chaque cible de carte qui tombe, le hole kicker s'active bruyamment ! Il n'y a aucune raison puisque la bille n'est pas dans ce trou de plateau car elle vient juste de faire tomber une cible ! Et sur le schéma, je ne trouve rien qui indique ce comportement évidemment. En inspectant les relais de cible tombée et de hole kicker, je détecte un pontage qui n'est pas d'origine ! Je l'enlève et le problème disparait, les cibles tombent sans activer le hole kicker, mais le contact au fond du trou n'active plus le kicker, la bille reste calée dans le trou ! Donc quelqu'un a (mal) résolu le problème original avec ce pontage, car il a causé un effet de bord ! Le schéma me permet de facilement suivre le chemin entre le contact de trou et le relais d'activation du kicker : il passe par un contact normalement fermé qui se trouve sur un autre relais. Je prépare ma petite lime pour décrasser ce mauvais contact ... pour me rendre compte qu'un des 2 grains manque ! Tellement usé qu'il est tombé ! Voilà donc le problème original trouvé ... et vite réparé !

Après vérifications et réglages des high score et de la loterie, la machine est à nouveau 100% opérationnelle. Machine connue et amusante à cause des configurations de Poker ... et des quelques pannes originales trouvées !




2ème machine

La machine arrive en mauvais état et à moitié démontée, l'ancien propriétaire s'était lancé dans une restauration sans vraiment se rendre compte de la difficulté du projet. Après nettoyage et remontage des pièces démontées, je constate que l'interrupteur secteur est mort ! Donc cela faisait longtemps que la machine n'avait pas été démarrée. Ensuite, après l'entretien habituel d'un Gottlieb électro-mécanique, je nettoie tout le plateau et remplace pas mal de lampes et tous les caoutchoucs, ça a beaucoup plus d'allure maintenant !

Les nombreuses cibles ont du mal à tomber, elles ont l'air de coller en fin de chute. Sur chaque cible, un ergot glisse sur une lame qui pousse un contact en passant, et cette lame est recouverte de vieille graisse collante ! Après nettoyage, le glissement à sec fonctionne très bien ! En fait, ces machines sont tellement bien faites qu'elles ne nécessitent aucune lubrification !

Les 2 batteurs sont très mous, d'un côté le guide du batteur est cassé et de l'autre c'est le fourreau en laiton qui est complètement usé et mangé. Après remplacement du guide, du fourreau, réalignement de l'axe du plongeur, décrassage des grains EOS et réglages, c'est reparti : la bille refile en haut de plateau !

Après démontage et nettoyage de l'unité de tombola, elle avance de 2 pas à chaque fois, donc 10, 30, 50, ... ou de temps en temps 00, 20, 40 ... ! En soi ce n'est pas grave, cela reste du hasard pour la tombola en fin de partie. Sauf que cette unité a un contact supplémentaire qui alterne on-off à chaque impulsion, donc maintenant ce contact est soit toujours fermé ou soit toujours ouvert ! Et que commande-t-il ? Et bien il alterne la possibilité de faire un spécial en tombant dans le trou ! Donc, on risque de ne jamais avoir la lampe spécial allumée ... et comme il n'y a quand même pas tant de gadgets que ça sur cette machine, c'est ennuyeux. Après quelques tâtonnements, je me suis rendu compte qu'en démontant l'unité pour la nettoyer, j'ai déréglé la butée de blocage arrière de la lame d'attraction. Après quelques tests de diverses positions, l'unité recommence finalement à sauter d'un pas à la fois, ouf !

L'unité de tombola qui saute 2 positions

La machine n'a plus son carillon depuis longtemps. Un peu de musique est quand même un plus sur ce genre de machines, mais retrouver un carillon est quasi mission impossible. Dans un forum un passionné décrit une très astucieuse manière de refabriquer un carillon en utilisant 3 carillons de porte à 10 euros pièce ! Je trouve l'idée géniale et commande illico ces carillons de porte à piles. Etant musicien et ayant déjà étudié et fabriqué des carillons à tubes, la formule est la même et je calcule la longueur exacte et coupe les 3 lames pour obtenir un accord musical majeur parfait (Mi5, Sol5, Do6). Voir les détails du calcul dans le fichier excel ci-joint.

La méthode se passe en 2 étapes :

  1.  Frapper la lame longue et relever la fréquence avec une application de smartphone (accordeur guitare ou fréquencemètre, genre "Audio Frequency Counter" de keuwlsoft) ainsi que la longueur de la lame. Il suffit de reporter ces 2 valeurs dans le fichier Excel et la formule calculera C, la "constante caractéristique" de la lame qui est fonction de son épaisseur, largeur et matière. Faire pareil avec la lame courte. Je constate que les constantes C sont très très proches (0,1% !). Prendre la moyenne de ces 2 chiffres comme valeur de référence pour la suite.
  2. Dans le tableau des notes musicales du fichier Excel, choisir une note musicale de fréquence juste au-dessus de la fréquence des lames. Encoder la fréquence voulue et la constante C calculée, et la formule calculera la longueur que doit avoir la lame pour donner la note voulue. Il me faudra couper 3,4 mm dans la lame longue pour obtenir le Mi5, 2,2 mm dans la lame courte pour le Sol5 et 19,7 mm dans une autre lame courte pour le Do6.

Je vérifie le résultat avec mon piano, et c'est quasi parfait, fascinant ! J'adore quand la théorie permet d'obtenir le résultat escompté avec une belle qualité.

Comme expliqué dans l'article du forum, il faut ajouter une diode 3A et une résistance 5 ohms 10W pour que le 24V de la machine ne grille pas la bobine 12V du carillon. Facile. Je monte le tout dans la machine. Je n'ai pas de longs boulons pour enfiler les 3 carillons l'un contre l'autre alors comme il y a de la place dans la caisse, je les monte côte à côte avec leurs couvercles. Le résultat sonore est bluffant, en fait le son est bien meilleur que celui donné par les fines lames en aluminium non accordées du carillon Gottlieb original ! Voilà un solution brillante, de qualité et économique ... qui va devenir systématique en cas d'absence (ou non !) du carillon original.

La lame, la bobine, la diode et la résistance ... et ces 3 carillons montés dans la caisse

Et voilà une épave revenue à la vie ... et qui chante juste comme jamais ! A écouter ci-dessous.

Le jeu est un peu lent, mais on entend les 3 carillons !

Nettoyé, le plateau retrouve le charme des années "mécaniques",
Le dessin du fronton est une jolie explosion de cartes à jouer !