CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Réparation d'un juke-box Seeburg Entertainers de 1975

J'aime vraiment bien le look de l'Entertainers avec l'impression de son nom en grosse typo blanche et son jeu de lumière psychédélique, cela donne un look très très moderne à une machine de … 1975 ! Comparez avec ce que faisait Wurlitzer à la même époque, y a pas photo ! L'un était pour les ados et l'autre pour les pépés !

Il existait une rangée de petites ampoules qui s'allumaient en séquence avec un chenillard, mais comme elles sont très petites et fragiles, la majorité a disparu ou rendu l'âme. Mon partenaire a déjà travaillé sur la caisse et a remis au propre des guirlandes de Noël à LEDs avec chenillard à effets variés. Des miroirs répètent cet éclairage en profondeur et à l'infini et est du meilleur effet, cette machine à un relief impressionnant.

Je fais les contrôles et l'entretien de routine les yeux fermés : contrôler la mise à la terre, remplacer fiche 240V, raccourcir le câble d'alimentation systématiquement déchiré à l'entrée dans la machine, décrasser le potentiomètre de volume, visser un bouton de volume, huiler le phonographe, nettoyer les rampes de Tormat et des lampes de sélection.

Mise en route … le phonographe scanne, mais n'inverse pas à gauche et commence à cogner grave ! On voit de suite que la butée de gauche a été déplacée d'un demi-centimètre rien qu'à partir de la trace plus propre de l'alvéole de réglage ! Il me suffit de replacer l'équerre de fin de course pour ne voir que la partie sale de l'alvéole pour revenir à la position d'usine ! L'aller-retour se fait à nouveau normalement, je me demande pourquoi quelqu'un a eu la mauvaise idée de la changer ?

Grosso modo, la machine fonctionne, mais elle ne prend les sélections qu'une fois sur deux et ne prend pas le bon N° de disque ! S'en suit un gros renettoyage de la rampe mémoire, démontage du bloc frotteurs, un sérieux décrassage et reformage des lames et un bon dégrippage de la fiche cinch tormat. Un double calibrage de la position du chariot et de ses frotteurs, en hauteur et en latéral, est nécessaire pour que les frotteurs se placent bien dans l'axe des plots, en faces A et en faces B, et à tout endroit du magasin correctement. C'est très délicat, j'utilise les 2 procédures connues à faire à la main :

C'est très précis et il est assez difficile de remplir toutes ces conditions en même temps. En plus l'accès est pénible, car il faut sortir le phonographe et être couché pour bien voir la rampe ! Mais une fois réalisé, les sélections se font correctement à tous les coups.

L'éclairage de certains chiffres de sélection est très faible … des mini ampoules du genre utilisé dans les flippers Bally Pacman, mais aussi dans la rampe de décoration,  ont été montées à la place !

Le son n'est pas équilibré : il est faible à gauche et offre trop peu d'aigües. Je le remplace par un ampli de réserve que j'avais réparé : quelle différence, ça pèche bien ! Sauf qu'on entend un grésillement dû aux gradateurs des guirlandes de LED ... gênant à bas volume. Finalement en plaçant les boitiers différemment et un peu plus loin de lampli, les parasites disparaissent.

Plus tard je découvrirai que sur l'ampli original l'interrupteur à glissière stéréo des aigües avait déjà été démonté et qu'une des lames avait disparu, d'où un canal toujours en position aigües minimum ! Retrouver un interrupteur de ce type n'est pas facile et assez onéreux, j'ai dû débourser 8 euros !

(CS décembre 2016)



2ème machine

Un 2ème Entertainers, la machine au look le plus moderne de Seeburg. Après nettoyage, vérification et réglages classiques, je m'attaque aux quelques pannes restantes. La plus grave est que le phonographe reprend toujours le même disque un fois choisi. Le scan se fait normalement, il prend le disque sélectionné avec le clavier, une fois terminé, il l'éjecte et le reprend aussitôt ! Ce n'est pas un problème mécanique car le scan se passe bien et j'entends la bobine de trip du phonographe qui enclenche après chaque éjection. Je vérifie, nettoie et règle la pile des contacts sur le phonographe, mais rien n'y fait, la bobine de trip déclenche systématiquement. Je vérifie l'électronique de détection Tormat, le thyristor déclenche bien lors du passage devant un tore activé, mais ne se coupe plus jamais, donc le relais de trip reste collé en permanence et lors de l'éjection suivante la bobine de trip déclenchera. Une fois activé par la porte (gate) un thyristor reste fermé jusqu'à la disparition du courant entre Anode et Cathode. Donc ici l'ouverture du circuit ne se fait plus. J'étudie les connexions sur le plan (voir schéma plus clair ci-dessous proposé par thierry04) et détecte que le contact 3M1 du phonographe se ferme à la masse lors de l'éjection du disque afin court-circuiter le thyristor et ainsi le faire s'ouvrir, ce qui provoque le relâchement du relais de trip et empêche le déclenchement de la bobine de trip et la reprise du même disque. Le contact se ferme bien, mais le thyristor n'est pas court-circuité ... Sur le schéma cette mise à la masse passe par un contact (fermé) du relais de trip lui-même. Je vérifie le relais il est bon, mais le signal ne passe pas ... Il ne me reste qu'à suivre les fils tout le long. Arrivé à l'arrière du contrôleur, je vois tous les fils qui arrivent dans le socket du relais de trip et vois la cosse d'un fil qui sort du socket ... la patte de retenue n'est pas assez sortie, je la redresse et enfiche la cosse dans le socket, et enfin toute la séquence défile normalement, le disque est éjecté et le phonographe passe en scan ! Vicieux !

Les 2 contacts en rouge sont bien fermés mais la connexion était rompue au socket du relais
La cosse sortie est en haut

L'amplificateur ne fonctionne pas. Je remets un fusible, nettoie les connecteurs et vérifie toutes les tensions. Un canal fonctionne, mais pour l'autre le "rail" est collé sur une alimentation, un grand classique c'est le transistor de pilotage (Q14) avant l'étage push-pull qui a claqué, très courant. L'ampli fonctionne mais le son est sourd et n'a pas de puissance, je vérifie le gain avec celui d'un ampli en ordre, il est trop faible. Je m'interroge sur les 3 systèmes de contrôle du volume : Squelch, SOS et AVC (Automatic Volume Control). En mettant le signal "AVC control" à la masse on désactive le système automatique et de suite le volume augmente et l'ampli donne sa pleine puissance. Dès que je débranche le signal, le volume retombe ! Pressé, je n'ai pas le temps de réparer cette partie du circuit et désactive définitivement l'AVC. Ayant un autre amplificateur avec les mêmes symptômes en attente de réparation, je le teste en désactivant l'AVC et bingo, c'est pareil ! Le préampli n'a pas les contacteurs de choix de la norme d'égalisation et n'a pas les straps pour le mettre à la norme européenne, je les rajoute. J'ai l'impression que personne n'était très attentif à tous ces réglages à l'époque.

La machine fonctionne à peu près bien, mais je remarque que le relais de mute ne s'enclenche pas et on entend bruits et chocs via l'aiguille en mode scan. Je démonte le relais de mute et vérifie les 8 contacts, 7 sont mauvais ! Mais après nettoyage rien ne change, normal, le relais n'enclenche pas. En secouant le connecteur qui vient du phonographe à l'ampli, j'entends le relais de mute qui cliquète : une cosse femelle est trop ouverte et ne fait pas bien contact.

Le placement du disque avant lecture dérape assez souvent, jusqu'à ce que je remarque qu'une des vis de positionnement de la poupée de serrage du disque est dévissée, ce qui fait qu'elle arrive en biais pour plaquer le disque, c'est rarement efficace !

La différence de position des 2 vis de placement de la poupée

Il reste à réparer le chenillard à 5 voies, il suffira de remplacer le circuit intégré de compteur pour rendre vie aux petites "lucioles".

(CS juillet 2017)



3ème machine

Cet exemplaire a les chromes piqués et l'intérieur est très sale et il manque l'ampli audio et les tweeters, ainsi que les boites noire et grise. Comme d'habitude, je commence par déposer le phonographe, le huiler, nettoyer les rampes de Tormat et des lampes de sélection, et vérifier/nettoyer les divers contacts. Zut, il manque l'aimant du bras qui fait déclencher le contact (magnétique) en fin de disque. Le genre de pièce impossible à retrouver, et mettre un autre aimant est quasi impossible à réaliser car il faut en trouver un de mêmes dimensions, poids et produisant un champ magnétique similaire. Je vérifie s'il n'est pas "collé" quelque part sur le châssis du phonographe, puis je cherche dans le fond de la machine ... et finalement je le retrouve plein de poussière dans un coin de la caisse, ouf ! Le support plastique du contact magnétique Reed est cassé et a été recollé, mais l'assemblage tient mal. Plutôt que d'essayer de le recoller mieux, je démonte cette pièce sur un de mes phonos de réserve et le remplace, et hop le souci est réglé. Ces 2 phonos de réserve m'ont déjà bien servi pour 2 raisons : pour leurs pièces de rechange évidemment, mais aussi pour comparer les réglages, vérifier les assemblages, tester les démontages, ...

Je teste le phonographe toujours hors machine, il tourne nickel ! Vu l'encrassement, je suis étonné. Je remonte les 2 boites et démarre la machine, ça marche ! Je suis encore étonné. Je remonte un ampli et 2 tweeters, ça marche ! Je suis de plus en plus étonné. Bon le son n'est pas top, mais après un remplacement des aiguilles, un bon décrassage du potentiomètre de volume, la coupure du loudness (ampli SHP1), ça y est la machine fonctionne complètement.

Il reste à nettoyer mieux les patins du Tormat et des lampes de sélection, à remplacer quelques ampoules et à régler le point d'entrée de l'aiguille sur le disque. En testant, je me rends compte qu'il ne prend pas le dernier disque, ni 179, ni 279. Il suffit de déplacer la butée qui inverse le sens de la marche de 3 mm vers la droite pour qu'il prenne bien le dernier disque, bizarre.

Vu le parc de machines installées, je dois fournir en urgence un contrôleur pour un dépannage. Je suis donc obligé de réparer un des 3 contrôleurs de mon stock : compléter les cartes, vérifier les tensions, remettre fusibles et relais. Je l'installe, le tout fonctionne, sauf que comme pour l'ampli, je n'ai pas les plaquettes à boulonner sur les 2 châssis qui permettent de les fixer et de faire une rotation sur eux-mêmes à 90°. Sans ces plaques, je suis obligé de déposer les châssis dans l'autre sens sur un carton !

Les 2 châssis montés en mode "volant" !

Après une période de test, le phono reprend systématiquement le même disque, le trip coil déclenche dès éjection, ce qui remet immédiatement le phono en mode play. Ensuite, subitement il ne fait plus aucune sélection ! Zut. Pourtant en mode scan lorsque le phonographe passe à hauteur d'une position sélectionnée, le trip relay déclenche mais pas le trip coil. Et le relais reste collé, j'ai déjà eu cela (voir plus haut : Entertainers 2), c'est un problème de contact. Bizarrement, le manuel ne donne pas le plan détaillé des contacts du phonographe, je cherche un peu pour finalement (re)trouver un des contacts sur le phono qui n'est pas fermé en mode scan pour permettre l'activation du trip coil. Comme je l'avais nettoyé, et que la machine sélectionnait bien, il s'est bien vite encrassé. Pareil pour le souci de reprise systématique de disque, un contact dans la pile ne s'ouvrait plus lors du passage en mode scan et refaisait immédiatement plonger le phono en mode play. Astucieux mais délicats tous ces contacts en chaine.

La flèche indique le contact qui doit être fermé en mode scan
pour permettre le passage en mode play lors d'une sélection

(CS janvier 2018)


4ème machine

Page en cours de rédaction ...

(CS janvier 2019)