CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un flipper Gottlieb Diamond Lady (1988)

Commençons par le diaporama :

Un Gottlieb électronique ! Ce Diamond Lady est mon premier flipper électronique de cette marque. Ces machines ont la réputation de n’être pas fiables et d’avoir eu de nombreux upgrades qui corrigent des erreurs de design … De fait, au premier coup d’œil, je vois beaucoup de petits circuits imprimés un peu partout, avec des contours de transistors de puissance bruns de surchauffe, des connecteurs qui s’enfichent sur des pistes de circuits imprimés … En tant qu’électronicien, mon impression n’est pas très bonne.

Je réalise les premières actions de fiabilisation recommandée par les spécialistes : enlèvement de la batterie, nettoyage des pistes de connecteurs principaux, désactivation du slam switch (en soudant un pont sur la carte MPU), contrôle des tensions, reconsolider les masses qui partent de l’alimentation, déconnection de l’infâme carte de reset qui pose plus de problèmes qu’elle n’en résout.

La machine démarre ! Et ma foi, le jeu va vite, ça « roule » bien !

Plateau flipper Gottlieb Diamond Lady

Maintenant qu’on voit ce qui se passe, le décrassage classique améliore encore l’ensemble : régler les contacts, dégripper le « outhole kicker », démonter-nettoyer-régler les bumpers, déporter la batterie, remplacer la bobine grillée du « left outlane kicker », installer le contact de free play et finalement monter une nouvelle serrure de caisse.

Une seule lampe flash est récalcitrante, en fait son transistor de commande a tellement chauffé sur le circuit imprimé sur lequel il est boulonné qu’un contact ne se faisait plus …

Plaque transistors flipper Gottlieb Diamond Lady

La carte son semble fonctionner, on entend une joyeuse et dynamique musique de fond ... mais il n’y a pas de réactions sonores aux divers contacts lors du jeu !

J’utilise un vieil oscilloscope qui ne marche plus qu’à moitié et qui est lourd à trimballer de machine en machine. Suite aux nombreux dépannages actuels, je me décide à acquérir un petit oscilloscope portable sur batterie :

Oscilloscope à main Velleman

Cet instrument, malgré sa petite taille, est très puissant (s’ajuste automatiquement, probe x1 et x10, mise en mémoire, calcul de fréquence, d’écart de tension, …). Il me permet très facilement de constater qu’un des 2 microprocesseur ne fonctionne pas. Je le remplace ainsi qu’un autre circuit intégré suspect … sans succès. Vu la complexité (2 processeurs, 2 bus data et adresses, …) et la fragilité notoire et la quasi indisponibilité des 2 générateurs de sons et du convertisseur Digital/Analogique, nous décidons d’acheter une carte son d’occasion. Finalement j’en recevrai 2, une programmée en Diamond Lady et l’autre en Bone Buster. La carte Diamond Lady ne fonctionne pas non plus, ni dans le flipper ni au banc d’essai ! Néanmoins le 2ème processeur fonctionne. En intervertissant les EPROMs entre les 2 cartes je diagnostique qu’une des 2 EPROMs de la carte d'origine était grillée. Nous ne sommes finalement pas plus avancé, mais le plus fou est que la carte non conforme prévue pour un Bone Buster fonctionne dans le Diamond Lady ! Mais pas avec les bons sons évidemment … Voici la bête ... Je cherche toujours …

Carte son Gottlieb MA-886

(CS septembre 2013)



Deuxième machine

Un propriétaire d'un Diamond Lady me demande de réparer sa machine qui ne démarre plus. Je ne suis pas un grand fan des Gottliebs surtout les électroniques, mais j'accepte. Bizarrement, rien ne bouge, sauf 4 lampes de rampe qui défilent ! La MPU semble donc vivante, mais n'en fout pas lourd : pas d'affichage et pas de bobine. Je vérifie les tensions, elles sont normales sauf la tension pour les afficheurs qui est de 2 x 20VAC au lieu de 2 x 32VAC.

La batterie sur la carte a fuit comme d'habitude et les composants aux alentours sont bien attaqués. Je dessoude la batterie et décrasse les composants. Je dois remplacer une résistance complètement rongée. Je rajoute une LED sur le condensateur d'entrée, c'est agaçant de ne pas voir quand une carte est alimentée ou non. Je ponte la ligne du slam switch sur la carte MPU car ce contact doit être fermé pour que la carte fonctionne. Mais à l'oscilloscope je constate qu'il n'y a même pas de signal d'horloge, l'oscillateur ne démarre pas. La piste qui devrait relier quelques composants de cet oscillateur à la masse n'y mène pas ! J'ai beau regarder partout, je ne trouve pas la jonction ! Je rajoute donc un fil à l'arrière de la carte et le problème est réglé, mais ça m'intrigue quand même. J'ai maintenant le signal d'horloge, mais le processeur ne fait toujours rien ... normal le signal de reset est à 0, le processeur est bloqué, le circuit de reset ne marche pas. Cela ne m'étonne pas, il est mangé en grande partie ! Tous les composants passifs sont bons et alimentés, le problème provient d'un des 3 transistors. Après mesures, je remplace le PNP MPS-A70 par ce que j'ai de plus proche, un 2N4403. Et ça marche, le signal de reset monte à 5V et le processeur travaille. Je remonte une batterie neuve et refixe la carte dans la machine et le flipper démarre !

Je découvre des choses bizarres dans la caisse et sous le plateau : les fils d'un bouton de flipper et d'un des boutons d'avance sont débranchés, et 6 fusibles sur 8 du plateau sont décrochés ... et sont claqués ! Je rebranche les fils sur les 2 contacts et vérifie la résistance de toutes les bobines. Celles-ci sont bonnes, je remplace tous les fusibles par des neufs et teste : bobines et contacts fonctionnent. Bizarre.

Je décrasse quelques sockets de lampes et quelques ampoules, nettoie quelques contacts, quasi tout fonctionne correctement sauf les contacts 25, 35, 45, 55, 65. Vu les chiffres je devine qu'une colonne de la matrice de contacts ne fonctionne pas. Le schéma me confirme que c'est bien la ligne "RETURN 5" qui ne répond pas : le problème provient d'un manque de contact au connecteur A1J6-15. Et voilà, elle est repartie !

(CS février 2016)



Troisième machine

Un ami me demande de remettre en route un Diamond Lady qu'il vient d'acquérir. C'est le 3ème exemplaire de ce modèle auquel je m'attaque, cette machine semble avoir eu du succès. N'étant toujours pas fan de Gottlieb, ni du thème de ce modèle (jeu de carte trop moderne à mon goût), je dois reconnaitre que le plateau roule bien et vite !

La machine est en très bon état. Des figurines de roi, reine et autres chevaliers ont été collées sur les décors, au premier abord cela ne choque pas mais quand même ils n'ont rien à voir avec le thème ! Ils disparaitront à la demande du propriétaire.

La machine ne démarre pas, comme toutes les autres. J'enlève la batterie qui a coulé, installe une LED d'alimentation sur la MPU, court-circuite le slam switch, teste le circuit de reset, remplace quelques cosses et décrasse les connecteurs et remets une batterie déportée. Et la carte repart ! J'en suis le premier surpris.

Ce modèle possède 2 afficheurs long, mais celui du bas, qui affiche les scores des joueurs 3 et 4 et le nombre de crédits, ne fonctionne plus. Je connais bien la procédure pour régénérer les gros afficheurs Gottlieb à 6 digits, mais personne ne semble l'avoir testée sur ceux-ci. Pourtant je vois bien 3 fins fils horizontaux de cathode qui traversent tout le verre de l'afficheur. Mais quelle tension appliquer ? Qui ne risque rien n'a rien. Je coupe d'abord une piste sur la carte pour ne pas alimenter en parallèle l'afficheur qui fonctionne ! Et puis j'y vais en douceur, 3V … 5V, rien, 7V une lueur rouge sombre commence à apparaitre, à 8V ils sont rouges. Quelques secondes et je teste : les digits bleus recommencent à se voir ! Je vais devoir recommencer plusieurs fois et aller jusque 9V où les fils deviennent oranges. Maximum une minute, ça me rend nerveux, car griller ces fils et devoir remettre un afficheur neuf serait compliqué et cher. Les digits deviennent lisibles mais ils ont du mal à atteindre le même niveau de luminosité que les autres, et ils sont plus lumineux sur les bords qu'au milieu. Tant que je ne trouve pas plus d'information sur cette manipulation, je décide d'en rester là.

Au niveau du plateau, quasi tout fonctionne, je dois juste remplacer une bobine de slingshot grillée et une cible fixe cassée.

Il me reste à nettoyer plateau, remplacer les caoutchoucs, décrasser les contacts et les sockets et à remplacer les ampoules et elle sera repartie.

Plateau nettoyé à neuf

(CS septembre 2016)