CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un flipper Williams Fan-Tas-Tic (1972)

Après un tonitruant et moderne Jokerz voici que revient un bon vieux flipper mécanique ! Après les tâches de base (mise à la terre, remise en ordre fusibles et supports, nettoyages des sockets et contacts), je passe un peu de temps à ajuster les contacts du relais de reset et de bonus, le coin unit, le fameux contact de run du moteur qui le fait arrêter à chaque demi ou tiers de tour suivant les marques. Il faut encore un peu farfouiller pour remettre en état le système de tombola et de high score, mais la machine est assez rapidement remise sur pied. Il reste néanmoins un problème de taille.


Cette machine a un jeu de roulette avec sa propre petite bille sous le plateau, visible au travers d'un hublot plexiglas. La roulette fonctionne bien, le problème arrive lorsque la bille tombe sur une des cases de collecte des bonus accumulés, en simple, 2x ou 3x. Et oui, ce flipper ne collecte des bonus que suite au hasard de la roulette et pas en sortie de bille comme c'est le cas dans la grande majorité des flippers. Un peu frustrant de ne jamais être sûr d'obtenir ses gains si durement accumulés ... D'ailleurs au début, les joueurs pensent qu'il y a un problème à la machine, et non c'est comme cela par design.

Bref, lorsque les bonus sont collectés, un stepper descend les 1.000 points de bonus un à un, et au dernier pas, tout s'arrête ! La bille de jeu qui a activé la roulette en tombant dans une soucoupe n'est pas éjectée, le jeu est bloqué, problème grave donc. Le plus fou est que si on n'a que la première position de bonus à collecter (donc 1.000 points), ça marche !

Je passe beaucoup de temps à comprendre le schéma, à vérifier la séquence d'enchainement des contacts et des relais ...

Par déduction, j'en arrive à la conclusion que le souci ne peut être que dans la descente du stepper et qu'il y a une différence si un bonus est descendu ou plus que un bonus. J'observe la descente faite par la machine avec un ou plusieurs bonus et continue à constater le problème. J'active le plongeur de la bobine de descente à la main ... tout est normal, la roue tourne normalement jusqu'à la dernière position où le contact de fin de course active la séquence d'éjection de bille.

On ne dira jamais assez que les meilleurs instruments du dépanneur sont ses yeux, car soudain, en activant le plongeur à la main, je vois que la tige sur la roue qui pousse le contact de fin de course a 3 positions au lieu de 2 lors de la dernière activation du plongeur ! Le phénomène est difficile à expliquer et une vidéo n'en rendrait même pas compte, car la différence est presque imperceptible : lorsque le plongeur a le temps d'entrer à fond dans la bobine, la roue crantée tourne bien et la tige pousse franchement le fin de course, OK donc. Par contre si je pousse le plongeur rapidement il ne va qu'à mi-course dans la bobine, la roue avance néanmoins, la tige aussi mais aussi loin et le contact de fin de course ne se fait pas malgré un stepper en bonne et dernière position. Le jeu dans l'ensemble fait que lors d'une descente rapide, le contact final ne sa fait pas ! Un simple réglage du fin de course règle définitivement le porblème.

Conclusion, les flippers électro-mécaniques semblent grossiers et rustiques, mais sont en fait de la mécanique de précision, vite réparée et facile à maintenir à long terme à condition de bien comprendre la logique et de bien réduire les tolérances et ajuster les contacts. Tout en finesse quoi.

L'autre idée originale de ce modèle est d'avoir placé un bumper à la sortie en bas entre les batteurs ! En fait c'est très amusant ... et stressant, la bille ne sort pas si vite qu'on ne pourrait le craindre, le bumper réagissant quasi toujours dans l'intérêt du joueur. Voilà, une machine originale repartie pour une nouvelle carrière.

(CS novembre 2013)