CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un flipper Playmatic Fiesta de 1976

Tiens, voici ma première machine européenne, un électromécanique de la marque espagnole Playmatic (Barcelone), modèle Fiesta, cela va me changer ...

A la première inspection, je découvre des changements de design :

contact

Bref, les espagnols n'ont sûrement pas amélioré la qualité des designs américains, dommage.

La machine a pris l'eau, mon partenaire a déjà passé pas mal de temps à décaper les contacts de tous les relais. Puis il a fallu décrasser les connecteurs qui avec l'humidité ont pris de belles couleurs vertes, blanches et noires ! L'interrupteur d'allumage est mort, il n'a pas aimé le bain dans l'eau !

Quelqu'un a re(fait) un câblage autour de l'alimentation ... que je m'empresse d'enlever. Je retrouve et recâble correctement les quelques fils volant, un vrai jeu de piste pour les identifier, sans plan, c'est impossible. Une barrette de connecteurs type "sucre" est montée sur le transfo, lors du premier allumage, un petit feu d'artifice pète sur sue des connections ! Encore un effet de l'oxydation, un décapage précis permet de refaire un contact électrique correct.

Je découvre 2 fils coupés dans le harnais entre le fond et le fronton ... cette machine a souffert. Le moteur tourne sans arrêt, classique, mais ici, ce sont plusieurs moteurs de points qui ne fonctionnent pas correctement : soit ils n'avancent pas, soit les contacts ne se font pas correctement. Et comme il y a 5 rouleaux par joueurs, j'en aurais 20 à décrasser au lieu des 16 habituels. Pas mal de vieille graisse durcie freine les roues, heureusement le dégraissant "Chante Clair" fait des miracles. Le player unit, le relais du 2ème joueur et la bonus unit demanderont un bon décrassage également.

La machine démarre ! Les bobines fonctionnent, le carillon aussi, ambiance ! Mais rien au niveau des batteurs et de la majorité des lampes commandées. Le lampes permanentes sont minables. Pour les batteurs je découvre qu'un connecteur de réglage de la tension des batteurs existe en fond de caisse : 28, 30 ou 32 V. Je retrouve le fil d'alimentation des batteurs qui pendouille du harnais, y ressoude une broche et reconnecte sur 32V ... et ça marche ! Je me demande qui a massacré le câblage à ce point ? Par contre la platine du batteur de gauche a été faussée pour permettre de visser la mécanique sur un axe de batteur plus court que l'original ! J'aurai tout vu. Je démonte tout, redresse la platine au marteau dans l'étau, installe un batteur à axe long, remplace le guide de cet axe et remonte le tout. Ouf, ça va beaucoup mieux !

Bon les lampes. Une vraie galère car les cylindres ballotent. Il me faudra des heures pour : couper l'oreille au cul du culot (qui en tournant ferait un court circuit avec la masse du support), souder directement le fil sur le plot arrière, repositionner le cylindre à sa base, polir les bords et y souder un bout de fil ou une grosse goutte d'étain, décrasser la partie interne du socket et les culots d'ampoules à la Dremel pour enfin retrouver un peu de lumière et de vie sur le plateau.

Deux éléments sont un tant soit peu originaux : l'affichage du numéro de bille ainsi que le game over est visible sous la carte de gauche de l'apron où se trouve les règles du jeu. La carte est en carton blanc, et un carton noir placé en dessous, avec les écritures laissées en blanc, laisse passer la lumière des lampes. Bon ce sera plus clair en observant la photo ci-dessous.

Le deuxième élément est la tombola : un rouleau au fronton tourne à chaque marquage de 10 points, mais il est caché par un drapeau métallique. En fin de partie, un relais faut tomber le drapeau qui rend visible le chiffre de la tombola. Lors du lancement d'une partie, un autre relais fait remonter le drapeau pour cacher le chiffre pendant tout le durée de a partie. Après nettoyage, ce mécanisme complexe fonctionne mais malheureusement, je ne suis jamais parvenu à faire marcher la logique de la tombola. En fait en sortie de la dernière bille, le moteur devrait tourner un tour, mais même avec le plan je ne suis pas arrivé à provoquer la séquence de relais pour lancer le moteur. Je soupçonne une modification du câblage quelque part. Mais le temps et les coûts augmentant vite pour ce genre de diagnostic complexe, et la fonction n'étant pas critique pour un jeu à domicile, nous avons décidé de laisser tomber.

(CS mai 2015)