CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un flipper Bally Flash Gordon (1981)

Commençons par le diaporama :

Je reçois un Flash Gordon à réviser. Machine complexe à deux plateaux de belle réputation. La vitre est parfaite, par contre le plateau est usé et a été repeint avec plus ou moins de bonheur … Il fonctionne complètement, il y a juste le son qui n’est pas très net et les afficheurs qui ont des digits fantômes, et bien sûr quelques ampoules qui ne fonctionnent pas. La routine quoi. Je vais vite déchanter, il faut toujours se méfier quand ça a l’air trop facile.

Les batteurs ne fonctionnent pas de manière équilibrée, je change les fourreaux et remplace une des bobines qui n’est pas conforme. Un remplacement de thyristor de lampe et de transistor de bobine rendent le plateau entièrement opérationnel.

Je m’attaque aux afficheurs, je commence par ressouder le connecteur de chacun. L’afficheur crédit/billes n’affiche rien, le signal d’activation (blanking line) n’arrive pas. Le circuit logique U20 est défectueux sur cette unique ligne, bizarre.

Deux afficheurs ont divers segments qui ne réagissent plus, quelques remplacements de transistors plus tard, ils sont OK. On avance, mais sur tous les afficheurs apparait de manière anormale (affaiblie comme une ombre fantôme) le même chiffre que celui à sa droite ! Je remplace encore toutes les cosses du connecteur J1 de la carte MPU, rien n’y fait. Commencent alors de longues réflexions et de nombreuses mesures à l’oscilloscope sur le timing des signaux. Sans succès. Comme j’ai d’autres flippers sous la main, j’échange tous les afficheurs et même les cartes mères entre les 2 machines, tout fonctionne parfaitement dans l’autre flipper (donc les 10 afficheurs et les 2 cartes mères) mais les fantômes restent dans le Flash Gordon ! Seules différences entre les 2 situations : l’alimentation et le harnais de fils. L’alimentation a beaucoup de parasites dus à la carte son, mais en la déconnectant, les signaux sont propres mais les fantômes me narguent toujours !

En cherchant dans un forum, je trouve enfin un post avec une description exacte de cet affichage fantôme : les dépanneurs recommandent de remplacer le circuit intégré U14 (qui entre autres a un inverseur logique dans le circuit de blanking des afficheurs). Plusieurs personnes répondent d’ailleurs que cela a bien corrigé leur problème. Plein d’espoir, je le remplace ... mais rien n’y fait …

J’explique mon problème dans la suite de ce post et reçoit quelques suggestions qui ne m’aident pas. Je suis au bout de toutes les pistes et je me dis que quand on est dans un cul-de-sac, c’est qu’on a pris la mauvaise route ! Je dois être passé à côté de quelque chose de tellement énorme que je ne l’ai pas vu !

Par hasard, en dérapant avec mon voltmètre, je détecte une connexion anormale et de fil en aiguille, une idée vient, je vérifie avec des photos sur internet et je découvre, non, c’est pas vrai, arghhh : sur les photos internet les afficheurs ont 7 (sept-sept-sept) digits et les afficheurs du flipper devant moi en ont 6 (six-six-six) !!!! Bordel de merde, le vendeur nous a roulé, il nous a refilé un machine avec des afficheurs non conformes ! Tous les types d’escroqueries existent.

Fronton flipper Bally Flash Gordon
Plateau flipper Bally Flash Gordon

J’ai bien sûr expliqué tout cela longuement sur le forum, personne n’avait jamais eu ce coup-là, j’ai aussi rédigé une longue digression philosophique sur les techniques de dépannage qui a bien plu.

http://www.flipjuke.fr/cpu-bally-flash-sur-etabli-t95937-20.html

« Petit rappel du problème : sur un Flash Gordon le score s'affiche normalement mais également une 2ème fois plus faiblement (en "fantôme"), décalé d'un chiffre vers la gauche, et dans 4 afficheurs sur 5 ! Effet intéressant et inhabituel. J'ai testé 2 autres cartes MPU dans le Flash, échangé tous les afficheurs avec ceux d'un Meteor, vérifié le câblage du harnais déconnecté, rien n'y fait. La carte MPU et les 5 afficheurs du Flash fonctionnent même parfaitement dans le Meteor ! J'inspecte tous les signaux à l'oscilloscope, tout semble normal. Alimentations et masses sont bonnes également. Conclusion : isolé, chaque composant fonctionne bien, mais mis ensemble, les fantômes apparaissent !

Je lis le message de totene à propos des masses, oui tout à fait juste, on ne dira jamais assez l'importance d'une bonne connexion de celles-ci. J'en suis bien conscient et je remets toujours les vis de fixation des cartes et vérifie la tresse. Suite à sa suggestion, je revérifie une fois de plus entre tresse, cartes et Testpoint GND sur les cartes afficheurs … tout est nickel.

Dans la foulée, mais démotivé et sans grand espoir, je sors à moitié les connecteurs d'afficheurs et vérifie systématiquement à l'ohmmètre le contact entre l'arrivée du fil sur le connecteur et la pin correspondante sur la carte. Pressé d'en finir, sur le dernier connecteur, je dérape avec la sonde et touche une autre pin, le multimètre sonne ! Court-circuit entre les pins 10; 11 et 12 !

Argh quoi ? Mais c'est impossible, j'ai vérifié le harnais, chaque fil était bien indépendant ! Oui, j'ai vérifié le harnais, mais complétement déconnecté des afficheurs et de la carte MPU. Donc le court-circuit se trouve sur un ou plusieurs afficheurs (pourtant les afficheurs fonctionnent dans le Meteor et ceux du Meteor fonctionnent dans le Flash …).

Je regarde le plan :

Pin 10 = blanking (signal sensible dans le cadre de cette panne évidemment)

Pin 11 = NC not connected

Pin 12 = NC not connected sur les afficheurs 6 digits, mais signal de commande du 7ème digit sur les afficheurs 7 digits. J'ai des afficheurs 6 digits, donc on s'en fout …

Sur le circuit imprimé de mes afficheurs 6 digits je vois bien que les 3 pins sont reliées par une piste et soudées ensemble, sans doute pour renforcer la tenue mécanique du connecteur. Ce n'est pas conforme au schéma, mais cela n'a en principe aucun d'impact et cela explique le court-circuit, encore un cul-de-sac ...

SAUF que je vois un fil du harnais qui arrive sur la pin 12 inutile !!!!! Donc les 2 signaux, pin 10 et 12, sont en court-circuit …mais rien ne devrait arriver en pin 12 puisque j'ai des afficheurs 6 digits … Et avant même que je ne constate qu'il n'y a pas de fil en pin 12 sur le Meteor, mon cerveau fait tilt (!) : argh, le Flash est un design à 7 digits et quelqu'un y a mis des afficheurs 6 digits !!!

Je débranche en une minute toutes les pins 12 et sans surprise, les fantômes se sont évanouis à tout jamais, Ghostbuster a finalement gagné !

En principe, ces afficheurs sont compatibles dans les 2 sens, il y a juste un fil en plus si nécessaire. Et bien non : si on met des 6 digits à la place de 7 digits, la MPU envoie la commande d'allumage du 7ème digit sur la commande de blanking ! Donc des digits vont s'allumer brièvement à un mauvais moment : CQFD. Les ingénieurs Bally, en voulant éviter un problème mécanique, ont introduit un risque de problème électronique. Mais bon, au moment du design des 6 digits, sans doute n'anticipaient-ils pas d'utiliser la pin 12 et n'imaginaient-ils pas une seconde que des gens allaient remplacer des 7 digits par des 6 …

Encore étonnant que U11 & U19 qui envoient ces signaux ne se marchent pas sur les pieds et ne se grillent pas l'un l'autre.

Je n'ai trouvé de description de cette situation nulle part, merci de m'informer si quelqu'un trouve un texte là-dessus.

Avec le recul, j'avais pourtant eu des indices :

1) Le nouveau propriétaire du flipper m'avait demandé de durcir les règles du jeu car les "points montent très vite, on dépasse facilement le maximum du compteur", Evidemment avec un maximum de 1 million au lieu de 10 …

2) Le signal à l'oscilloscope montrait bien une double impulsion à certains endroits …

3) Toujours à l'oscillo, il y avait bien 7 impulsions par cycle au lieu de 6 …

Conclusions :

  • Un affichage faiblard fait immédiatement penser à des faux contacts, problèmes de masse, … et on reste coincé dans un contexte mental de panne (soudure ou composant défectueux), alors qu'il n'y a jamais eu de panne en fait, juste inadéquation de composants
  • Ne pas trop se fixer (bloquer) l'esprit pour "cerner" la panne, quand on cale il faut écouter, déborder du contexte, réfléchir large, envisager des idées tordues des autres
  • Le hasard aide aussi : si je n'avais pas dérapé avec ma sonde je n'aurais toujours pas trouvé. Le hasard ou plutôt la maladresse fait sortir du contexte de la réflexion logique
  • Regarder attentivement, compter précisément, vérifier jusqu'au bout
  • La (bonne) méthode de diagnostic qui consiste à diviser et désolidariser les composants et les contrôler séparément, à intervertir les composants entre eux ou entre machines, … a ses limites. L'interaction entre composants inadaptés pose aussi des problèmes … forcément plus difficiles à cerner.
  • Il peut y avoir plusieurs pannes en même temps qui faussent alors complètement la logique éliminatoire de diagnostic. En effet, ici seuls 4 afficheurs sur 5 avaient le problème, donc j'en avais déduit que ce n'était pas un problème général d'interaction. Alors que l'afficheur qui fonctionnait bien était en fait en panne puisqu'il y avait un mauvais contact sur le pin 12 qui lui évitait de recevoir le signal perturbateur ! Je pense que c'est cet élément-là qui m'a dirigé sur la mauvaise piste.
  • Ne pas foncer trop vite dans les analyses complexes de signaux, un simple contrôle visuel d'une photo du fronton sur ipdb m'aurait vite montré la différence du nombre de digits.
  • Attention à la documentation : le pdf sur ipdb du Flash Gordon contient le manuel et les schémas avec toute les descriptions pour des afficheurs 7 digits MAIS contient aussi en plus le plan de l'afficheur 6 digits ! Que j'ai utilisé puisque c'est ce que j'avais dans la machine. Les 2 plans ont leur raison d’être puisque l’afficheur crédit/bille est un 6 digits.

Morale de l'histoire : Les fantômes n'existent pas, mais il est parfois difficile de les faire partir ! (joli paradoxe) »

Un des commentaires reçu :

« L'exemple criant d'une panne sur laquelle on manque parfois de s'arracher les cheveux, mais de laquelle on ressort grandi ... Seule la persévérance, la jugeote, les remises en cause ... et quand même les compétences permettent de vaincre dans ces cas là !!!... Je n'ai jamais vécu ce problème non plus !... Après pourtant + d'une centaine de Bally de ces années qui me sont passés entre les pattes ... Compliments sincères en tous cas. JRK »

Je modifie le harnais pour le rendre universel, les afficheurs 6 digits fonctionnent sans problème, mais finalement, comme la machine « monte » vite en points, nous rachetons 4 afficheurs 7 digits pour remettre la machine en conformité.

La carte son génère un bruit déplaisant pleins de craquements, de distorsion et de ronronnements. Je remplace les 15 condensateurs de la carte, une vraie galère, mais cette opération résout « clairement » tous ces problèmes.

Bref, un bonne leçon de dépannage … et une belle machine à nouveau en ordre !

(CS septembre 2013)