CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un jeu de foires Sega Rifleman (1967)

Arrive une drôle de machine : un boitier de tir à la carabine ! Un jeu de foires de Sega, un ancêtre de la console de jeu vidéo ! Au départ je ne suis pas très chaud car c'est un vieux design de 1967 et les armes à feu ce n'est pas mon truc. Mais en ouvrant, je découvre une mécanique intéressante. En fait, une demi carabine sort de la caisse, et dans le viseur on voit qu'on se trouve devant l'entrée d'un saloon du far-west, les portes du saloon s'ouvrent pendant quelques petites secondes mais de manière aléatoire. Lorsqu'elles sont ouvertes on voit 5 dessins de bouteilles au dessus du bar, et on a droit à 5 tirs, et il faut évidemment viser et tirer au mieux sur les 5 cibles apposées sur chaque bouteille ! Si on tire quand les portes sont fermées, le coup est perdu ! A la fin de la partie, le papier avec les 5 cibles avance, est coupé et la fiche tombe sur le côté ! Cool, le tireur peut donc constater son résultat et le conserver en souvenir. Tous les détails se trouvent sur ce site intéressant avec explications, manuel et schémas.

Avant de la machine

J'allume et commence à découvrir l'intérieur de la machine. Je vois même un ampli à tubes ! Il est muni d'un petit ressort de réverbération d'une bobine de frappe et d'un micro. Le tout dans le but de simuler l'écho d'un vrai coup de feu ! Je le touche pour l'allumer ... et prends une bonne décharge électrique ! Nomdiju, il y a du 230V sur le châssis ! Je débranche et le démonte, on verra cela plus tard. Je remplace le câble d'alimentation et je me rends compte que la machine est d'origine en 115V ... Quelqu'un a installé un transfo de conversion 230V -> 115V, sauf qu'il a mis un autotransformateur au lieu d'un transformateur classique à 2 enroulements. Cela marche, mais on ne peut plus mettre un côté du secondaire à la terre ! D'où mon électrocution, pas de mise à la terre et la phase se retrouve une fois sur deux sur le châssis, en fonction de l'orientation de la prise ! Il y a des gens qui font des choses extraordinaires ...

Je commence par la mécanique et tente de réinstaller proprement le ruban de papier à travers tout le mécanisme, il y en a des rouleaux (11!), et surtout un monté à 45°. De plus un rouleau est sorti de son axe, la tige centrale s'est retirée, son clip de maintien a disparu. Heureusement, les clips de flippers pour fixer les boutons sur plateau ont le bon diamètre, le rouleau est remis en place facilement.  

Le contrôleur de jeu avec les 2 moteurs, l'arbre à cames et les relais

Le contrôleur est en très bon état, seul un connecteur est cassé, mais bon ça tient tout juste. Il a suffit de décrasser quelques contacts pour que les séquences se développent dans l'ordre. Les portes du saloon s'ouvrent, et le poinçon fait des trous dans les cibles suite aux tirs, mais le papier n'avance pas en fin de partie, le moteur d'avance papier ne tourne pas. Je le démonte, huile le mécanisme, vérifie le bobinage à l'ohmmètre, tout est OK. Finalement, le problème est un simple faux contact dans la fiche du moteur. Il me faudra encore bien nettoyer les caoutchoucs du rouleau d'avance papier et remettre de nouveaux ressorts pour que le papier avance à nouveau. Mais il coince encore en sortie. En fait la bobine de cutter cogne et la lame coupe mais elle ne revient pas assez en arrière. Un peu d'huile et la lame coulisse correctement, revient suffisamment en arrière pour laisser sortir librement la fiche de cibles.

Vue générale du mécanisme (sans le moteur d'avance papier)

Le jeu fonctionne et est vraiment très amusant, la lentille du viseur donne un effet grand-angle, les cibles semblent très lointaines et il faut être très attentif pour viser juste pendant les ouvertures de portes. Néanmoins après quelques parties, le ruban de papier se déplace anormalement sur le cylindre à 45° qui redresse le ruban d'un déroulement vertical à une avance horizontale dans le mécanisme. Le papier finit par se mettre de travers. Je tenterai plusieurs choses, seule l'augmentation de rugosité (avec du tesa crèpe) réduira un peu le souci, qui est clairement un problème de design.

Le chemin du papier !

Je reviens à l'ampli à tubes, j'étudie le plan et mesure les composants :

Bref, remettre cet ampli en état risque d'être compliqué, cher et aléatoire. De plus il faudra changer le transformateur d'alimentation pour avoir une vraie terre. Finalement, le son entendu sur youtube n'est pas transcendant. Tour ça pour ça ?

J'opte pour la réalisation d'un petit ampli audio de quelques watts basé sur un IC TD2002. Je réalise le prototype (à voir et à écouter sur la vidéo) et fait un montage sur plaque à souder. Je déconnecte donc définitivement l'ampli à tubes mais la bobine d'excitation du ressort de réverbération reste connectée, je récupère la sortie du micro pour entrer dans l'ampli, sort sur le haut-parleur medium et alimente le tout avec un chargeur de smartphone ! Il faudra un peu chipoter pour limiter les oscillations avec quelques petits condensateurs de découplages, mais finalement cela fonctionne très bien !

L'ancien et le nouvel ampli

Résultat audio du prototype d'ampli à circuit intégré en remplacement de l'ampli à tubes


(CS novembre 2017)