CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un flipper Gottlieb Super Soccer (1975)

flipper super soccer gottlieb fronton

Et ça continue, le 2ème flipper électromécanique arrive et cette fois c’est un Gottlieb, le premier que je vois ! J’aurai touché aux 3 grandes marques. Le feeling est différent, la porte du monnayeur a un design assez complexe et franchement pas très esthétique. Rien que pour changer les ampoules derrière les afficheurs du prix, il faut déjà enlever 2 vis. C’est vrai aussi que les lames des contacts sur les relais sont courtes et étroites, c’est mignon mais dur à régler semble-t-il. Je veux bien le croire !

flipper super soccer gottlieb plateau

Le bank relay a 2 énormes bobines pour faire le reset ! Impressionnant. Le moteur a 3 disques métalliques qui tournent horizontalement et beaucoup de contacts de tous les côtés. Je préfère l’organisation des moteurs à cames de Williams et de Bally, c’est plus facile de s’y retrouver. Bref, ma première impression du matériel Gottlieb est mitigée.

A l’allumage, seules les ampoules du fronton s’allument.

En activant le bouton de la porte, mon ami brocanteur sursaute, il sent une tension électrique inquiétante sur la porte. La lame isolante (fishpaper) du contact de lancement de partie est très abimée, grasse ou humide, je la remplace illico. Malgré cela, le fait d’avoir senti une tension démontre aussi que la terre n’est pas bonne. C’est en ouvrant la fiche 220V que je découvre que le fil de terre n’était pas serré et ne faisait plus contact avec la broche de terre. Ah là là, c’est clairement la première chose à vérifier et à corriger avant de faire quoi que ce soit sur ces machines.

Diagnostic

Première vérification : les fusibles. Celui des bobines semble visuellement bon, mais en fait il ne tient plus, il tombe en morceau lorsque je l’enlève. Remplacé, le flipper ne démarre toujours pas. Au voltmètre et avec le plan d’un autre modèle similaire "300", je remonte le chemin. J’ai du 24V AC  jusqu’à un switch de protection qui est ouvert, lorsque je le ferme à la main, j’entends la bobine du coin lock out (libération des pièces) qui s’enclenche ! La panne est évidente : avec le temps ou les chocs ou par quelqu’un qui ne comprend pas le fonctionnement, ce switch de protection de la caisse doit être fermé en permanence, il s’ouvre si quelqu’un malmène la caisse. Ce principe d’ouvrir un contact en cas d’abus est étrange pour moi, car ce design impose que ce contact tout le temps fermé doit laisser passer fermement toute la puissance réclamée par les bobines pour faire fonctionner la machine. Quand on sait que le fusible est de 15A (360W !), je ne trouve pas cela rationnel et donc peu fiable. Décidément, ces Gottliebs me perturbent. Je vois aussi que les plans et manuels ne sont pas disponibles sur internet car les ayants droits attaquent encore systématiquement les gens qui les scannent et les mettent à disposition alors que les ayants droits des autres marques ne réagissent pas. C’est quand même fou de constater que les designs les plus pauvres sont les plus protégés, très mesquin.

Bref, avec les lames du switch resserrées, en appuyant sur le bouton de jeu, la machine démarre dans le fracas habituel de cette débauche de relais et de moteurs, on voit des étincelles partout, il y a quand même plus ou moins 450 contacts dans un flipper de ce type ! Quelques parties de chauffe montrent un flux de jeu assez intéressant, mais les lampes commandées du plateau restent toutes éteintes. De plus, il n’a plus son carillon, l'ambiance est un peu tristounette. Le fusible des lampes de plateau indique 3 ohms au multimètre : c’est peu mais ce n’est pas normal, un fusible n’a pas de résistance, on doit lire 0 ohms. Après remplacement du fusible, l’éclairage démarre ! Puis suivant les chocs créés par la bille les lampes s’allument en alternance à gauche et à droite mais très faiblement d’un coté, bizarre … puis plus rien ! Fusible grillé. La panne est classique, un socket de lampe, très proche du bord du plateau, à la patte de soudure qui s’est repliée sur le cylindre du socket suite à la fermeture du plateau, causant un joli court-circuit intermittent !

En vérifiant tous les fusibles j’en trouve un monté au fond de la caisse que je ne trouve pas sur le plan (du Gottlieb similaire) et il fait 30 A ! Autant dire qu’il ne sert à rien, les fils autour fondraient avant le fusible en cas de court–circuit ! J’en mets un de 10A et je joue sans problème. Le lendemain, le flipper ne démarre plus, le moteur à came tourne en permanence ! J’ai lu que c’est rarement le moteur qui a un problème, mais plutôt un contact ailleurs qui ne s’ouvre ou ne se ferme pas. En repensant à mes dernières modifications, je vérifie mon fusible inconnu et constate qu’il a claqué ! Je remets le 30 A, et c’est reparti. En fait, ce fusible protège les 2 énormes relais de reset du bank relay … indispensables au bon fonctionnement évidemment.

Dans la vidéo ci-dessous, la bille tombe dans le Mystery Bonus Hole à 1:05 min et gagne 3 boules rouges et à 1:15 min, la bille tombe dans le Collect Bonus Hole et toutes les billes retombent en collectant le bonus.

Je veux un game over

Bizarre, la lampe game over ne s'allume jamais ... et le jeu continue bien en permanence, en n'affichant plus aucun numéro de bille ! Je vérifie l'ampoule, elle est claquée, je la remplace mais elle ne s’allume pas, je nettoie socket à la Dremel, toujours rien. Je suis le fil, et j'arrive sur un contact du bank reset où je découvre une cosse cassée (voir photo) ! Hourra, je ressoude un fil tout juste sur le fragment de cosse qui dépasse encore, et maintenant le jeu s’arrête bien après 3 ou 5 billes suivant le réglage ... mais la lampe game over reste obstinément éteinte ! Il faudra un gros nettoyage à la lime du contact pour enfin la voir s'allumer !

A l’usage, je constate que les flippers semblent mous, et de fait les bobines sont plus petites que chez Williams et Bally. Il existe même un autre modèle de bobine plus puissant dans le commerce. Je remplace les fourreaux, dégraisse les plongeurs et règle les butées pour avoir un plus grand angle de frappe. Etonnement Gottlieb règle d’usine les butées pour limiter la course des batteurs de flipper ! J’essaie encore de desserrer la tension du ressort de rappel mais là les batteurs ne retombent plus, car la butée de fin de course du plongeur fait aimant permanent avec l'âge et maintient le plongeur collé au fond ! La tension du ressort doit donc être augmentée pour ressortir le plongeur (et redescendre le batteur). Dommage, car une partie non négligeable de l’énergie est nécessaire pour contrer la résistance du ressort. Mais bon, même si idéalement il faudrait remplacer ces butées ainsi que les bielles, la puissance s’est quand même améliorée et on peut jouer normalement.

Certaines bobines vibrent, surtout le mécanisme de la porte de retour de bille, une épaisseur de carton entre la bobine et le châssis étouffe la vibration. Je teste les 2 tensions de bobines possibles 24VAC et le « High tap » avec quelques volts de plus, la différence ne se ressent pas. Je laisse à 24V.


(Re)faisons-le chanter

Le flipper est arrivé sans carillon, je ne trouve même pas les trous de fixation de celui d'origine, mais le câblage est bien là, les terminaisons sont isolées par de l’adhésif. Je demande au propriétaire de me ramener le carillon de l’Aztec Williams que j’avais déclassé, je devrais quand même pouvoir en faire quelque chose et il doit être compatible car les bobines sont en 24VAC pour les 2 marques. Il fouille et finit par retrouver un carillon Gottlieb, il doit avoir une vraie caverne d’Ali baba ! Je refixe des cosses à souder dans le supports plastiques des bobines, remonte et ressoude le tout. Mais quel catégorie de point fait sonner quelle lame ? Les 10 points doivent-il sonner avec la note grave ou aigüe ? Youtube répondra à la question : c’est aigu. Plus il y a les points sont élevé plus la note est grave. Il revit, la qualité du son est bien supérieure au bruit de casserole des carillons Williams !

flipper super soccer gottlieb carillon

Cette fois pour mettre la machine en free play, je court-circuite simplement le contact de fin de crédit sur le compteur de crédit comme expliqué ici sur l’excellent site de Clay Harell.

Voilà la machine complètement opérationnelle, il reste à faire quelques réglages : nettoyer les sockets et remplacer des ampoules, remplacer et régler les 2 serrures, et régler la facilité de rotation de la cible tournante. La lame entrainée par la cible tournante est pincée, pour semble-t-il guider la tige de transmission du mouvement, je la déplie et ajuste la lame pour que la tige descende librement quelques mmm plus bas que la lame, ce qui laisse tourner la cible "à l'aise". Ensuite je règle l'autre lame (supérieure) pour que le contact ne se fasse qu'en tout fin de course en position haute, enncore une fois afin de ne pas freiner le mouvement. Ces 2 réglages assurent un légèreté de rotation à la cible qui lui permet ainsi de tourner très longtemps ... et de marquer beaucoup de points et aussi de rendre le carillon complètement fou ! Quel plaisir lors d'un bon tir puissant sur cette cible ! Photo ci-dessous : plateau en cours de nettoyage.

flipper super soccer gottlieb plateau en cours de nettoyage

Et pour finir un bon nettoyage du plateau : réimprimer les 2 cartes de jeu, régler les high score pour les parties gratuites, remplacer les caoutchoucs, régler les contacts, nettoyer et lustrer le plateau au dégraissant Chanteclair, au Goldcat et à la cire de carnauba Meguiar's. Le propriétaire constate que le motif sur la cible tournante n’est pas original, en effet les photos montrent un décor de drapeau de course à damier. Le logiciel Excel permet de dessiner rapidement le motif et de l’imprimer sur papier photo, il reste à découper précisément et à coller à la colle Pritt et le tour est joué. Photos ci-dessous, les motifs en damier imprimés et le résultat avec le plateau remonté et nettoyé.

flipper super soccer gottlieb impression motif cible tournante flipper super soccer gottlieb haut plateau nettoyé

Chose unique : les 10 billes rouges de l’animation de bonus dans le fronton ! Elles sont ternes, mais il suffit de les nettoyer au Novus 2 pour leur donner de l'éclat et les rendre plus glissantes. A tel point que maintenant quand la dixième bille "monte" derrière les autres, la 1ère glisse et tombe ! Deux bobines commandent l'animation, la première frappe la bille par dessous et l'envoie monter la colonne verticale, puis elle roule et vient s’aligner sur la rampe visible. La 2ème bobine libère une bille à la fois, la plus basse de la rampe. Une petite torsion sur la lame de retenue des billes redonne suffisamment de pression pour "tenir" les 10 billes sur la rampe.

flipper super soccer gottlieb détail animation fronton

Le jeu est assez intéressant surtout au niveau des 2 « trous », le premier "Mystery bonus" fait monter de manière aléatoire entre 1, 2 ou 3 billes. Le 2ème trou les fait toutes descendre. Donc une tactique de bonus infini consiste à faire monter les 10 billes, puis à vider la rampe et à comptabiliser les points de bonus, puis à recommencer ! Mais comment la machine réalise-t-elle le coté aléatoire du bonus ? En fait le moteur à came fait un tiers de tour par cycle, donc il suffit de mettre une, deux et trois cames par cycle d'1/3 de tour et de faire une rotation complète, comme on ne sait jamais à quel tiers de tour le moteur se trouve au moment du démarrage du comptage, le nombre de bille sera aléatoire.

Par contre un comportement assez pauvre est que les possibilités de bonus apparaissent de plus en plus au fil des billes, donc le jeu devient de plus en plus facile à chaque bille. Le double bonus s’allume systématiquement à la 5ème bille. C'est vraiment trop prévisible. Un relai de type "alternate" qui à chaque 10 points inverserait des bonus en alternance gauche/droite sur les cibles serait bien plus dynamique. C'est d'ailleurs ce qui a été fait sur l'émulation de ce flipper sur Virtual Pinball !

Autre chose étonnante, en haut du plateau la bille roule assez facilement sur un roll over qui active une cible « special » à coté d’un bumper, et la partie gratuite est assez facile à obtenir, contrairement aux commentaires opposés trouvés sur internet. Egalement la porte de retour de bille est assez facile à ouvrir mais la bille n’y passe que rarement, sur ~50 parties elle n'est revenue qu'une fois !

Pour conclure, Gottlieb, malgré un design technique laborieux, réalise une bonne machine surtout grâce à son animation originale de fronton avec ses billes rouges, à un bonus aléatoire, et à une bille qui roule bien sur le plateau.

flipper super soccer gottlieb détail plateau flipper super soccer gottlieb détail plateau flipper super soccer gottlieb détail plateau
flipper super soccer gottlieb détail fronton compteur

(CS juillet 2013)