CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un flipper Bally Vector (1982)

Voici un Vector, une machine avec des règles de jeux assez complexes et une magnifique double vitre de fronton. En principe la machine fonctionne ... Sauf que je vais y découvrir plusieurs soucis intéressants ! Après entretien (contrôles caoutchoucs, lampes, fusibles, masse, contacts, ...) et réparations des petites pannes habituelles (batterie et supports MPU, transistors bobines, thyristors lampes, résistances afficheurs, décodeurs, ...), la machine fonctionne plus ou moins.

La machine utilise 3 billes mais le système de détection en sortie est un eu faiblard, le réglage et la détection correcte est assez difficile à obtenir. La machine comporte beaucoup de bobines (la majorité des cibles tombantes sont commandées individuellement) et de lampes (il y a même un chenillard à 5 canaux qui fait tout le tour entre les 2 vitres du fronton). Pour commander les lampes, il y a la carte d'extension. Pour les bobines, il y a 2 circuits séparés pilotés par un relais. Il y a encore 3 petites cartes et 2 triacs pour piloter 2 canaux d'illumination générale de plateau et des groupes de lampes dans le fronton. La machine est assez "pleine" !

A un moment plus aucune des ampoules commandées ne s'allume, il m'a fallu remplacer le pont de diode BR1 grillé ! Certains afficheurs ne se comportent pas normalement : chiffres fantômes, clignotements, ... Et mêmes les chiffres du player 1 sont les mêmes que ceux de l'afficheur dans le plateau ... lorsque je ferme la porte de caisse ! En fait j'ai dû déplacer un contact de bille sous plateau mais je ne me suis pas rendu compte que le rail de guidage de la pièce dans la porte met une cosse de ce contact à la masse. En fait tout contact à la masse d'un point de la matrice de contacts provoque un affichage identique dans 2 afficheurs ! Etonnant, non ? Les clignotements proviennent simplement d'un afficheur dont le décodeur est grillé. Pour les chiffres fantômes, mon intuition me dit qu'il y a un souci de vitesse sur la carte MPU. Ce n'est pas une Bally mais une Stern 200. Mais les 2 straps ont été enlevés pour forcer la carte à tourner au ralenti et je mesure bien 500kHz d'horloge processeur. Mais le rafraichissement des afficheurs est piloté par un 555 à 300Hz. Or je mesure 475Hz ! Je remplace le pont RC qui détermine la fréquence d'oscillation du 555 et la descend à 280Hz, l'affichage devient enfin normal partout.

 A un moment, le contact de crédit soit ne fonctionne pas où soit il fonctionne ET donne 50 points ! Au self test je me rends compte que tous les contacts sur la ligne strobe 1 indiquent les n° des contacts équivalent de la ligne strobe 0. Il faut savoir que je rafraichis toujours les soudures sur les connecteurs des cartes pour éliminer les crevasses qui se forment avec le temps dans la soudure autour de la broche. Et en inspectant la MPU, je vois rapidement qu'une de mes soudures a créé un court-circuit entre les 2 broches de strobes évidemment. Comme quoi, il faut toujours être attentif et recontrôler son travail en permanence. Certaines erreurs comme celle-là peuvent être catastrophiques.

La machine est maintenant fonctionnelle, je joue un peu pour la tester ... mais elle ne respecte pas les règles du jeu ! Il faut par exemple abattre 3 cibles dans l'ordre mais la cible du milieu n'est pas détectée ! Du coup il est impossible d'abattre les 3 cibles correctement, et ainsi de se qualifier pour bloquer la bille et préparer le multiball ! Bref impossible de profiter des possibilités les plus intéressantes de la machine. Le plus fou est que au self test ce contact est parfaitement reconnu ! Très troublant. Je teste avec une autre carte MPU Combo (avec une grosse EPROM qui contient tous les jeux Bally et Stern). La carte est une Stern 200 réglée à pleine vitesse. Les règles du jeu sont bien respectées mais il n'y a pas les sons et les voix qu'on entend ne sont pas les bonnes ! En désactivant les straps de configuration de vitesse, les sons redeviennent normaux ! La carte son Squawk & Talk est réputée sensible et difficile à piloter. Bref si on peut jouer normalement avec la MPU Combo, cela signifie que le plateau est bien OK et que le souci est sur la carte MPU originale. Il existe aussi 2 versions d'EPROMs pour ce jeu sur le site www.ipdb.com, je teste la 2ème version, mais le résultat est pareil, la machine ne joue pas correctement. Là je cale pendant quelques temps, je suis assis à ma table avec cette carte MPU devant les yeux, je fais abstraction de ma logique habituelle et je la regarde simplement mais attentivement, et encore plus attentivement ... le temps passe ... et je vois que les 2 contrôleurs d'entrées/sorties 6820 U10 et U11 sont différents. C'est normal c'est une carte réchappée et réparée. Un des PIAs est un 68C21 américain de dernière génération (robuste et rapide) et l'autre PIA est une copie russe de 1980, un M602 ! Aucun circuit d'origine donc. Depuis pas mal de temps je commande en Bulgarie des composants de type militaire d'origine russe de l'époque de la guerre froide à des prix imbattables. Et je n'ai jamais eu de problème. J'échange les 2 PIAs ... et bingo la machine joue normalement ! C'est surement le PIA russe qui ne "suit" pas n'est-ce pas ? Et bien non, c'est le 68C21 américain qui ne réagit pas normalement ! Je mets un 2ème PIA russe et tout est en ordre. Je suppose que certains signaux de retour de la matrice de contacts sont limites au niveau voltage et que le PIA 68C21 moderne est plus strict et ne reconnait pas toujours ou pas tout de suite le signal (pour rappel, des contacts ne sont pas détectés en cours de jeu mais sont bien détectés au self-test !). Sans aller plus loin dans cette hypothèse, voici pour info les niveaux logiques acceptables. En TTL, un 0 va de 0V à 0,8V et un 1 va de 5V à 2V ! Et en CMOS, un 0 va de 0V à 1,5V et un 1 de 5V à 3,5V ! Donc un signal entre 0,8V et 3,5V peut devenir très "flou" pour les divers circuits. Quand on voit toutes les vieilles soudures, grains de contacts noircis et broches de connecteurs oxydées en série qui induisent forcément des résistances parasites, on a rarement un signal puissant et propre à l'arrivée !

Et voilà, une belle machine, avec beaucoup de choses sur et sous le plateau et quelques pannes inhabituelles !

Et voilà ! Quelle magnifique double vitre de fronton !

(CS Novembre 2018)