CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Aide au dépannage des alimentations Seeburg type DCCx

Les contrôleurs Seeburg contiennent une carte électronique qui régule plusieurs tensions continues (haute tension Tormat +125V, +27V, +8.2V, -27V, -13V), la détection des impulsions tormat et un circuit de reset. Deux tensions sont critiques (-27 et -13V) car elles alimentent les boites noire et grise. La moindre anomalie et les boites claquent ! Et alors c'est la catastrophe car elles sont quasi impossibles à réparer et évidemment difficiles à retrouver et chères ! Cette carte est souvent en panne : fusibles, transistors, diodes, résistances grillés, condensateurs fatigués, ... Le design est classique et simple, et les schémas sont disponibles ... mais peu lisibles. En effet, on est entre le schéma de principe et le schéma d'implantation. Sur l'extrait ci-dessous, les transistors de régulation ne sont pas représentés car ils sont montés sur châssis, donc hors carte ... C'est donc un peu difficile à s'y retrouver ...

Le schéma original Seeburg : bon courage pour suivre et comprendre !

J'ai redessiné rapidement chaque régulation pour mieux comprendre. Ci-dessous on voit l'alimentation positive : transfo -> redressement diodes -> fusible -> condensateur de filtrage d'entrée -> pont tension de référence zener -> transistor de puissance en mode base commune -> condensateur de filtrage de sortie -> pont zener 2ème tension. Très classique et simple, il n'y a pas de boucle de rétro-action.

La régulation positive +27V et +8,2V, simple et classique

Ci-dessous, l'alimentation négative, critique. C'est la version 1, le principe est exactement le même que pour l'alimentation positive, mais avec toutes les jonctions dans l'autre sens évidemment.

La 1ère version de la régulation négative -27V et -13V, toujours simple et classique

En pratique on ne trouve pas souvent cette version 1 dans les machines, mais plutôt une version estampillée entre 2 et E. Le design a été modifié en ajoutant un pont de résistances (R89/R90) qui sert de référence à la base d'un nouveau transistor.

La 2ème version de la régulation négative -27V et -13V, un peu plus complexe avec sa boucle de régulation via Q20

Cette version est plus complexe car il y a une boucle de rétroaction qui ramène -14,6V à partir de la sortie vers le tension de référence fournie par la zener (et 2 jonctions). Je pense que ce nouveau design permet au circuit de s'adapter en fonction de la charge variable demandée et donc de garantir une tension plus stable en toutes circonstances. Ces schémas me servent bien pour établir les diagnostics, il suffit de suivre la tension ! J'espère qu'ils vont aussi faciliter le dépannage pour d'autres.

La carte photographiée ci-dessous doit être rare, elle semble avoir été modifiée en usine de la version 1 en version 2 (voir le tampon noir "2" en surcouche sur l'identification d'origine "1"). Le  dépannage de celle-là n'a pas été facile, car plusieurs composants ont été enlevés et d'autres rajoutés et il ne faut donc plus se baser sur les identifications de composants sur la plaque ! Maux de tête garanti !

Une carte étonnante : d'origine 311125-1 transformée en -2 (tampon noir), bonne chance pour s'y retrouver !