CSPROJECTS

Réparations d'appareils électroniques vintage



Restauration d'un 4ème Disco

Le propriétaire d'un Disco tombe sur mon site et me demande de l'aide pour réparer sa machine. Elle arrive via mon partenaire, elle est en bon état général. Après huilage du phonographe et inspection, je constate que le mécanisme fonctionne parfaitement en manuel mais qu'un canal audio est mort et que, évidemment, la carte MCU qui pilote monnayeur, clavier et sélections ne réagit pas.

Je dépose le boitier à 3 cartes MCU, les piles ont bien attaqué les composants, les cartes sont d'une ancienne génération, bourrées de straps et de composants rajoutés (on dirait un prototype !).

A gauche quelques straps et à droite les condensateurs attaqués

Je remplace 4 condensateurs éclatés et mangés par l'alcalin des piles, mais rien n'y fait, toutes les tensions sont bonnes mais la carte principale est morte, à l'oscilloscope, je vois que l'horloge tourne et entre dans le microprocesseur, mais strictement aucune activité n'en sort, malgré mes resets. Il ne me reste qu'à commander une carte MCUGEN2 chez Ron Rich, toujours aussi sympathique et efficace.

L'acoustique

En attendant la nouvelle carte, je m'occupe de l'ampli. Ouf les haut-parleurs (surtout les tweeters) et les filtres sont bons. Au banc d'essai, le "rail central" du canal en panne est à 19V, plusieurs transistors sont claqués : le petit Q21 derrière le radiateur qui sert de sonde de température et qui ajuste la polarisation, un driver et bien sûr les 2 de puissance, plus une résistance de puissance. Il est fort probable qu'en claquant Q21 a complètement faussé l'écart de polarisation de 1,65V les 4 transistors se sont retrouvés tous à conduire en provoquant un magnifique court-circuit général que le fusible n'a pas vu venir. S'en est suivi un génocide quasi général !

La routine, je remplace tout cela, teste au banc d'essai avec une ampoule 240V en série dans l'alimentation pour démarrer ne douceur … et tout fonctionne. Je branche mon smartphone et la musique envahit mon labo, cela reste pour moi toujours un plaisir de ressusciter ces appareils.

Je remonte l'ampli dans la machine, allume et pouf, bourdonnement ! Les 2 transistors de puissance ont reclaqué illico ! Grosse surprise. J'avais déjà eu ce coup-là à cause d'un filtre de sortie claqué, mais depuis, je vérifie avant évidemment … Cela pue l'apparition d'un nouveau type de problème pour moi, je sens que je vais encore apprendre quelque chose.

Je remplace les 2 transistors 2N3055, démarre en mode réduit au banc d'essai, il fonctionne très bien à nouveau. J'enlève mon ampoule de limitation de courant et rallume à pleine tension : il claque !

Après avoir tout revérifié consciencieusement, il ne reste qu'une possibilité : mes transistors ne tiennent pas la tension (60V). En effet l'alimentation en mode réduit donne 2x20V au lieu des 2x30V. Je regarde de plus près mon lot de transistors "achetés-pas-chers-en-Chine" et tombe assez rapidement sur internet sur des avis et photos dénonçant les multiples contrefaçons de ce transistor classique (voir ici) !

A gauche, la contrefaçon et à droite un "vrai"

Ah ben je me suis fait avoir … mais bon fallait bien que cela m'arrive un jour, on ne peut pas avoir la meilleure qualité pour rien (30 cents/pièce). D'ailleurs on voit bien que la marquage a été refait, néanmoins les anciennes références ne sont pas visibles en dessous. Je commande des 2N3055G (à 3 euros/pièce) et sans grande surprise, depuis l'ampli tient la pleine puissance sans problème.

Sauf que j'entends quand même un bon ronronnement au niveau du transformateur de l'ampli qui est dérangeant at peu rassurant. Je me rends vite compte que j'ai déjà eu ce coup-là en mettant mon doigt sur la carcasse à lames du transfo : le bruit s'arrête ! Ce sont les lames qui vibrent car il y a trop de jeu dans les boulons, il me faut resserrer de plusieurs tours les 4 écrous de maintien des lames pour faire totalement disparaître ce bruit incongru. C'est quand même incroyable qu'avec le temps les écrous se desserrent malgré la présence de rondelles de serrage justement destinées à éviter ce souci !

J'installe 2 aiguilles neuves et ajuste la butée de position d'entrée du bras de lecture sur le disque et j'obtiens un bon son bien clair et net.

La commande de sélection

J'installe la MCUGEN2 reçue des USAs, ce qui est super est qu'il n'y a plus besoin de piles, et une seule tension de 12VDC non régulée suffit, car les afficheurs sont à LED et ne nécessitent plus de haute tension. Je vérifie encore une fois les connecteurs et la tension d'alimentation, je démarre et oups "Err 04" ! Je plonge dans le manuel et ouf, ce message indique que la touche 4 du clavier est bloquée. J'avais vérifié que toutes les touches provoquent un petit "clic", mais c'est vrai qu'après avoir bien resserré les 4 vis les touches de gauche (1, 4, 7 et reset) ont du mal à faire le "clic". La nouvelle carte est trop proche du clavier. En dévissant les fixations tout rentre dans l'ordre ! Le plus simple a été de rajouter 6 rondelles entre les 6 supports et la carte pour que je puisse bien resserrer le boitier tout en préservant le bon fonctionnement.

Ah quel plaisir de voir défiler les numéros de sélection sur ce bel afficheur bleu ! De plus la carte permet de jouer tous les disques dans l'ordre, soit les faces A uniquement, ou les faces B ou soit encore les 2. Et le mieux c'est le mode aléatoire, où il joue ce qu'il veut et on peut même lui donner un délai d'inactivité après la dernière sélection manuelle avant de l'autoriser à se mettre en route tout seul !

Je régle encore le contact de fin course en position 179 à gauche suivant les instructions de Ron. En fait on désactive un des 2 contacts de ce fin de course afin de laisser la MCU arrêter directement le phonographe après la dernière sélection. Et ainsi statistiquement on gagne du temps lors de la prochaine sélection puisque le chariot ne vient plus d'office d'une des 2 extrémités de "parcage".

(CS mars 2018)


Restauration du 1er Disco

Restauration du 2ème Disco

Restauration du 3ème Disco